Saint Germain du Salembre

Vous êtes ici

24190 Saint Germain du Salembre
Tél. : 05.53.82.60.15
WebsiteWebsite
WebsiteWebsite

La commune doit son nom à Saint Germain l’Auxerrois, évêque d’Auxerre (378- 448).

D’autre part, le bourg de Saint-Germain s’identifie à « Calembrio » de la Table de Peutinger qui est la plus ancienne carte connue des voies romaines, d’Occident jusqu’en Asie.

L’une des routes de Saint-Jacques de Compostelle traverse le Périgord et Saint-Germain en particulier.

La vallée du Salembre fut, dès la plus haute antiquité, un lieu de passage très fréquenté. L’occupation du site est très ancienne, ainsi que l’attestent les haches à rebords médocaines de la période du bronze moyen (1500-1200 av J.C.) et les vestiges gallo-romains qui y ont été découverts (musée d’archéologie de Périgueux).

Au 18ème siècle, sur la carte de Cassini, le village est orthographié Saint Germain du Salambre.

 

Le ruisseau de Salembre prend sa source vers 195 mètres d'altitude à Chantepoule sur la commune de Saint-Aquilin. Il arrose Saint-Germain-du-Salembre et rejoint l’Isle en rive droite sur la commune de Neuvic, deux kilomètres à l'ouest du bourg, au sud de Neuvic-gare.

D'une longueur de 17 km, il possède deux petits affluents répertoriés, le ruisseau de Combenègre et le Roueix qui arrose Chantérac. On y pêche chevesnes, gardons et truites.

La haute vallée du Salembre est une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique, composée d'une alternance de milieux biologiques humides très différenciés. qui permettent d'y rencontrer, entre autres, des loutres et des orchidées des marais.

Le Château bâti à l’emplacement d’une villa gallo-romaine, comprenait douves et pont-levis donnant accès à de hautes murailles. Il gardait, en ce lieu stratégique de la vallée du Salembre, l'intersection de cinq routes. Il ne conserve de son système défensif que son donjon. L’édifice, agrandi à la Renaissance, s’accompagne d’une tour carrée et d’une tour d’escalier barlongue, coiffée d’un toit dit « à l’impériale ». A l’étage, galerie à arcades ornée d’une balustrade, lui conférant grâce et élégance. Inscrit aux monuments historiques depuis 1991, c’est une propriété privée.

L’église, composée de deux parties d’époques différentes, a été fortifiée. Au nord, partie romane (12e-13e siècles), comprenant le clocher carré, la chambre de refuge et le chœur à chevet. Le clocher a été restauré au 19e siècle (visite interdite). La seconde église de style gothique tardif, ajoutée au sud, a été édifiée en 1537. L’intérieur de l’église abrite un bel autel en bois sculpté doré et polychrome ainsi qu’une statuette de la Vierge à l’Enfant.

Jean Cluseau-Lanauve, peintre français, est né à Périgueux en 1914, décédé à Périgueux en 1997 et inhumé dans le cimetière de Saint Germain. (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Peintre officiel de la Marine Nationale).

A découvrir :

biscottes la chanteracoise

Se loger autour de Saint Germain du Salembre

 

 

Informations

Animaux acceptés